E à K


ÉBAUCHES (les) : Partie de la maison formant grenier constitué d'un faux plancher de bois non dégrossi où l'on met sécher le bois rentré humide. Dans la maison de la Chaux, les ébauches étaient au-dessus de la grange et on été transformées en chambre à coucher. (mr)

ÉBORGNER : éblouir, rendre aveugle.

ÉBRIQUER : Faire sauter une particule d'émail, de peinture, de matière ( l'assiette est ébriquée).(mr)

ÉCHAILLER : Enlever la peau des noix et des noisettes.

ÉCHAUDER : se brûler avec de l'eau.

ÉCHINE : petit fragment de bois qui est rentré dans la chair.(mr)

ÉCHINER : se tuer au travail; "le Louis s"échine après sa maison.

ÉCORNIFLEUR : curieux, indiscret

ÉCRENI  : Racorni, desséché.(mr)

ÉCRIGNOLE : Enfant ou malade chétif, mal venu. (mr)

ÉCUIRE : peau irritée et rougie. "Ce marmot a les fesses toutes écuites". "Les sangle du sac m'écuisent les épaules". "Je suis écuit sous les pieds"

EMBOQUER (s') : Se rassasier, se bourrer. "Je me suis emboqué avec la purée de patates".

ÉMEILLER (s') : S’émouvoir, embarrasser, craindre d'entreprendre. "Les voisins étaient très émeillés". Variante : être émeillé.

EMPATURER : entraver. (mr)

EMPOIGNER : Se mettre à. "On empoigne un travail".

ENFAGOTÉ :  Mal habillé

ENTAMER (s') : se blesser, avoir des escarres.

ENCASERNER : rester enfermé.

ENCHAPLER : marteler la faux pour obtenir un tranchant satisfaisant. Assis sur le sol, la petite enclume fichée en terre entre les jambes, le faucheur enchaple sa faux reposant sur ses genoux d'un battement régulier du marteau.(mr)

ENCOUBLER : entraver; "Voilà que je m'emcouble dans les branches tombées !»

ENSOUQUE : endormi à moitié.

ENTICHE : Etre amoureux fou; "Le Paul s'est entiché de la Bernadette à la Julie"

ENTRE : en commun; "Ils achètent un taureau entre les deux"

ENTREPRIS : maladroit, ne sachant pas comment faire.

ENTROUPER (s'): s'emmêler les pieds

ENVOYER : Envoyer quelqu'un faire quelque chose (construit avec un infinitif). "Si tu ne viens pas chercher la confiture, j'enverrai la porter".

ÉPANCHER (s') : Se vider. "Cet évier s'épanche dans la cour".

ÉPANDRE : Jeter. "Elles becquetaient le grain que la patronne venait de leur épandre".

ÉPLUCHER LA SOUPE : Éplucher les légumes de la soupe.

ÉPOUÉRA : Stupéfait, abasourdi (faire des yeux d'épouéra).(mr)

ESTOURBIR : Assommé, "Ma mère vient d'estourbir un lapin".

EUTA : cuisine. L'euta était dallée de pierre et comportait la grande cheminée.

ÉVETTÉ : sans force, fatigué. (mr)


FACILE (avoir) : Pouvoir facilement. "On a facile de constater", "Quand on connaît le modèle, on a facile de voir comment il fut arrangé".

FACON (faire) : Venir à bout de. "Il faut l'attacher par les pieds que je vous dit, sans quoi vous n'en ferez jamais façon".

FAIRE : Produire : "- Vous avez combien d'hectares ?" - On en fait encore vingt». Élever des bêtes : "On faisait beaucoup de cochons".

FESSOU : outil de jardin arrondi, utiliser pour remonter la terre dans les sillons de pomme de terre, de haricot.

FIER : acide. "Elle m'a donné des pommes si fières qu'il m'a fallu rajouter plein de sucre".

FIOLET : sifflet obtenu avec un petit morceau de bois dans lequel passe une boucle de ficelle. Le son est obtenu en vrillant la ficelle.

FION : parole blessante

FOUR (faire au) : Faire le pain à la maison et le cuire au four domestique.

FOYARD : Hêtre, fayard.

FOUTRE PERDRE : jeter, se débarrasser.

FRELOCHE : filet pour la pêche aux grenouilles et écrevisses.

FRUITIER : Fromager. D'un terme suisse du canton de Fribourg.

FROUILLER : tricher

FRUITIÈRE : Chalet où se fabrique le comté. Les fruitières sont originales aux montagnes du Jura, bien que le nom soit d'origine suisse.

FRUITIER : fromager ; "Etre blanc comme une merde de fruitier !"

FUMÉ : Viande que l'on conserve en la fumant dans le Jura ou le Doubs, spécialement dans le "tué". Voir ce mot.

FUT DIT, FUT FAIT : Aussitôt dit, aussitôt fait.

FUVE : épicéa


GADOUILLARDS : fruits de la viorne. Les fruits en grappes rouges deviennent noirs à l'automne. Les enfants mangent parfois quelques fruits.

GAGUICHE : Poupée de chiffon. Fille de mauvaise vie.

GAILLE : Femme méchante ou de mauvaise vie.

GALANDURE : cloison.

GAUDES :

  • Grains de maïs, d'où farine de maïs.
  • Plat traditionnel en Franche-Comté. C'est une bouillie de farine de maïs grillé et donc différente de la polenta italienne. Les gaudes ont constitué une des bases de l'alimentation franc-comtoise, tout en étant connues en Bresse et en Bourgogne. Le maïs est cultivé en Franche-Comté dès le premier tiers du XVIIème siècle. L'étymologie du mot est douteuse : peut-être à rapprocher du nom d'une plante de couleur jaune, la gaude.

Dans un discours à une réunion de Franc-comtois à Paris, en 1883, PASTEUR disait : "ce qu'on aime là-bas, vous l'offrez ici. Vous nous donnez les gaudes, ce plat du terroir de mémoire si grande que vous l'avez élevé à la hauteur d'une institution."

"Nous sommes les mangeurs de gaudes", dit une ballade franc-comtoise, mais "mangeurs de gaudes" appliqué aux Franc-comtois est souvent péjoratif et l'on renchérit parfois : "Ils ont le derrière jaune".

Un certain nombre d'expressions ou de dictons évoquent ce plat si apprécié : "Un gros plein de gaudes équivaut à ce qu'on nomme ailleurs un gros plein de soupe; "Piau (peau) de gaude" qualifie une personne au visage jaune et ridé; "Il est comme la peau des gaudes, il revient jusqu'à sept fois" signifie, il me fait perdre mon temps. "Ramener la peau sur les gaudes" c'est arranger une affaire ; "Souffler les gaudes, c'est ronfler.

Les gens du Haut-Jura appellent les gens de la plaine de Bresse («dans le bas») les Ventres Jaunes

GAUPÉ : mal vêtu, fagoté.

GÊNER DE QUELQU'UN (SE) : éprouver un sentiment de réserve et de crainte vis-à-vis de quelqu'un. "Le docteur on s'en gênait dans le temps".

GLETTER : Geler, faire froid.

GLETTAU : fruit de la bardane.

GODIVEAU : Petite saucisse, genre chipolata.

GONFLE : avoir le sentiment d'un ballonnement de l'estomac. (Je suis tout gonfle - sans accent)

GOUILLE : flaque d'eau ou étang temporaire.

GOUINE : dévergondée.

GOUR : trou profond dans le lit d'une rivière.(mr)

GRABONS : Résidus de la fonte du lard.

GRANDVALLIÈRE : Train de voitures tirées par des chevaux pour transporter du bois.

GRAPILLON : montée raide

GRATACUL ou gratecul: fruit de l'églantier.

GRELUCHE : Fille sotte. Péjoratif - GRELU au masculin désigne un minable.

GREVILLER : Remuer avec une baguette, un tisonnier.

GROGNET : extrémité d'un pain.

GUETTER : Lorgner le travail de son voisin. (Langage scolaire). "Mon voisin n'arrête pas de guetter".

GUICHE : Mèche de cheveu.

GUILLET : extrémité d'un sapin ou d'un épicéa, sommet.


HUCHER : crier pour appeler quelqu'un. (mr)


IDÉE : Avoir bien de l'idée : Etre intelligent

INSOLENTER : injurier.


JAUNOTTE : Pièce d'or : " le Paul avait caché ses jaunottes sous les lames du parquet"

JETER PERDRE : Se débarrasser de quelque chose.

JEU (avoir beau) : En voir de toutes sortes. "Sa robe verra beau jeu dans les margouillis du chemin".

JOUR : (Faire du jour) déblayer un endroit de ce qui l'encombre

JOURNÉE FAITE (à) : Toute la journée. "Jean braconnait à journée faite".

 

Retour haut de page

Suite

 Version imprimable de la page 

 

Copyright © Les Amis du Grandvaux - 2006-2008