Alexandre Thouverey

Texte de Amis du Grandvaux

"Il est né à l'Abbaye du Grand-Vaux (sic), mort sergent-major d'infanterie en 1807, avoit fait, en 1781, la campagne d'Amérique sous le général Rochambeau. Simple caporal dans une compagnie du régiment de la Marche que ce général avoit formé lui-même, et qui avoit la réputation d'être le plus parfait en tactique et en discipline, Thouverey se signala par un fait d'armes assez singulier.

L'armée française ayant opéré sa jonction avec les troupes Américaines commandées par Washington, alla mettre le siège devant New-Yorck (sic) en Virginie (sic). Un poste d'honneur fut confié à la prudence de notre caporal (c'étoit la défense des magasins), et on le prévint qu'il seroit attaqué par les Anglais pendant la nuit. Sa garde étoit composée de douze hommes : il les exerce aussitôt à des mouvemens (sic) simulés et rapides qui puissent en imposer à l’ennemi, et quand, à la pointe du jour, l'avant-garde anglaise vient se présenter à l'attaque, le poste se met en défense sur des points si espacés, et fait un feu roulant si bien nourri, que l’ennemi, jugeant qu'un régiment tout entier occupe le retranchement, se retire bientôt avec perte. Cette action sauva les magasins de l’armée qui alloit manquer de provisions. Le général, informé de ce trait de bravoure et du stratagème ingénieux de Thouverey, lui manda de se rendre au quartier : le caporal y fut porté comme en triomphe par ses camarades ; et là, en présence de toute l'armée, il fut fait sergent-major et reçut les félicitations les plus honorables."

Les jurassiens recommandables*
Désiré Monnier - 1828

Version imprimable de la page

 
[ Auguste Bailly ] [ Gilbert Bouvet ] [ P.C.  Bouvet ] [ Louis Bouvier ] [ Alice Decoeur ] [ De Lezay ] [ Basile Fèvre ] [ Leon Genoudet ] [ A. Lemare ] [ Numa Magnin ] [ Luc Maillet-Guy ] [ A.Thouverez ]
Copyright © Les Amis du Grandvaux - 2006-2008